lundi 25 août 2008

L'enclos de Guimiliau

Me voici rentrée de Bretagne... et, définitivement, j'adore le Finistère!!!

Dans cet article, vous ne verrez pas de bords de mer, du sable blanc, des falaises, des mouettes, des bâteaux échoués dans les ports, ni même des algues... non, non, non! Je vous propose plutôt une autre facette du pays du Léon (nord du Finistère) : un monument religieux, témoin de l'ardeur des croyants bretons et de la forte influence de l'Eglise.

Nous voici donc à Guimiliau. Pour la petite histoire, cette commune de 920 habitants doit son nom à son saint patron et fondateur : Saint Miliau. Prince bon et pieux, descendant des rois de Bretagne, il fut décapité sur ordre de son frère en 792. Aujourd'hui encore, on l'invoque pour la guérison des ulcères et des rhumatismes...

Le commune est réputée pour son somptueux enclos paroissial, bâti aux XVIe et XVIIe siècle, en granit d'Armorique.
Un "enclos" désigne un cimetière clos d'un mur autour d'une église, le sommeil éternel étant "plus rassurant" près de Dieu. Dans un enclos se trouve également un calvaire, veillant sur les morts.
L'enclos de Guimilau regroupe donc une église, un cimetière et un calvaire clos mais également deux ossuaires. Ces constructions (dont l'une est une véritable petite chapelle) sont dûes au manque de place pour recevoir de nouveaux corps dans le cimetière. Les ossuaires abritent ainsi les ossements les plus anciens.

L'église et un des ossuaires (le petit toit soutenu par des colonnes)




Le calvaire, réalisé entre 1581 et 1588



et le modeste arc de triomphe marquant l'entrée de l'enclos.

2 commentaires:

la mélodie du bonheur a dit…

il s'agissait du cépage du délicieux champagne offert par les bons soins de notre pasteur/marieur...à bon entendeur...signé guimilliaume !!!

ps : dans le finistère on porte encore des pantalons jaunes ? ;D

Isa a dit…

Alors c'était çà!!! Je pouvais toujours chercher une chapelle ou un bled de ce nom-là sur internet!!! Il était bon au moins?

Bon, sinon, je livre la réponse à ta question :

NON! Le pantalon jaune n'est, d'ordinaire, pas porté dans le Finistère... excepté lorsque des touristes allemands s'y balladent!!! Hé ouais!!!